Please follow and like us:

  • 0
  • Share

Les élus d’Angers Loire Métropole ont approuvé un nouveau projet alimentaire territorial. Son ambition est de développer et de promouvoir une alimentation saine et locale.

agriculture

Le conseil communautaire d’Angers Loire métropole a voté en faveur de la mise en place d’un projet alimentaire territorial (PAT). Ce projet a une triple ambition : structurer l’économie agricole, faire évoluer le système alimentaire territorial, soutenir les filières et la consommation de produits de qualité, locaux et durables.

Concrètement, le projet alimentaire territorial (PAT) affiche de multiples objectifs : préserver, développer et valoriser une agriculture durable et résiliente tournée vers le territoire ; renforcer les stratégies territoriales des organisations économiques ; densifier l’offre spatiale et réorienter les flux alimentaires pour favoriser l’accès aux produits locaux et durables ; accompagner le changement de comportement des mangeurs et valoriser les produits et savoir-faire locaux durables et organiser l’accessibilité sociale à une alimentation durable pour tous.

« Notre territoire dispose de tous les atouts pour réussir ce PAT. Véritable outil stratégique et opérationnel, il a été pensé pour être au service des habitants, de l’emploi et de la transition écologique », explique Christophe Béchu, maire d’Angers et président d’Angers Loire Métropole.

Dans le cadre du PAT, la collectivité a acté à l’horizon 2030, le financement de 180 jours d’accompagnement des agriculteurs dans leurs projets d’installation, de transmission, pour le développement des agricultures durables et la structuration de filières locales ; le programme de sensibilisation à l’alimentation durable (Alimen’Terre) des enfants dans les cantines de 10 communes avec 21 volontaires en service civique soit 490 jours d’intervention sur l’année scolaire 2021/2022 ; l’acquisition de 30 hectares de foncier agricole devant accueillir de nouveaux porteurs de projets agricoles et la mise en place d’une aide à la première année de certification en Bio pour les artisans/commerçants.

Pour mener à bien la conduite du projet alimentaire territorial, Angers Loire Métropole évalue les moyens financiers nécessaires à 200 000 euros par an en moyenne (hors acquisition foncière). Une partie des projets initiés dans le cadre du PAT bénéficieront d’une subvention obtenue au titre du plan de relance « France Relance ».

« Angers Loire Métropole agira dans le cadre de ses compétences (économie, transition écologique, aménagement du territoire…). Toutefois, la réussite du projet alimentaire territorial sera le fruit d’une action collective impliquant à la fois les citoyens et les acteurs publics, économiques et sociaux du territoire », souligne Dominique Bréjeon, vice-président en charge de l’Agriculture et de l’Alimentation à Angers Loire Métropole.

https://www.angers.villactu.fr/angers-loire-metropole-veut-faire-la-part-belle-aux-produits-locaux-de-qualite/

Please follow and like us:

  • 0
  • Share
CONTACT

Abonnez-vous à notre newsletter !