Please follow and like us:

  • 5
  • Share
Après la sidération puis la gestion de l’urgence, vient le temps de la réorganisation pour les acteurs du tourisme d’affaires. L’Office de tourisme et des congrès de Bordeaux Métropole a lancé un outil en ligne pour aider les sites d’accueil et hébergeurs à repositionner les événements. Objectif : que les organisateurs ne lâchent pas la destination Bordeaux. En attendant leur retour, les traiteurs se lancent dans une nouvelle offre. Le local devrait être une réponse à la sortie de crise.

Comme beaucoup dans son secteur d’activité, Capdevielle traiteur, basé à Bruges dans la métropole bordelaise, est quasiment à l’arrêt depuis le 11 mars. « Notre activité réception étant interdite, 31 collaborateurs sont au chômage partiel. Nous n’avions, dans un premier temps, conservé que la veille commerciale », explique Romain Capdevielle, directeur opérationnel de la société qui réalise 60 % de son chiffre d’affaires (4M€) dans l’événementiel.

Fin mars, l’Office de tourisme et des congrès de Bordeaux Métropole notait déjà une baisse de 60 à 70% du chiffre d’affaires des acteurs du tourisme d’affaires à Bordeaux, à savoir les sites événementiels, l’hôtellerie, la restauration et les différents prestataires de service. Depuis, tous les événements ont été annulés ou reportés, au moins jusqu’à la mi-juillet. La tendance est donc connue et l’avenir incertain. « L’impact sur la filière sera plus ou moins fort selon le manière dont se passe la rentrée de septembre », explique Olivier Occelli, directeur général de l’Office de tourisme et des congrès de Bordeaux Métropole. Mais d’ores et déjà, il note une baisse de l’indice de confiance sur le dernier trimestre 2020.

 

Please follow and like us:

  • 5
  • Share
CONTACT

Abonnez-vous à notre newsletter !