Please follow and like us:

  • 2
  • Share
GLOSA : Le Green Light Optimal Speed Advisory (conseil de vitesse optimale au feu tricolore) est au cœur d’un appel à projet européen remporté l’an dernier par Bordeaux Métropole et la ville néerlandaise d’Helmond pour développer les systèmes de transports intelligents coopératifs (C-ITS). A l’aide d’une communication accrue entre les véhicules et les infrastructures, ce projet vise à fluidifier le trafic routier en permettant de connaître la couleur du prochain feu tricolore et donc d’adapter la conduite en conséquence.

Une innovation encore en développement qui peut sembler mineure mais qui ouvre la voie à de multiples services. Tandis qu’Helmond se concentre sur la gestion du trafic des poids-lourds sur un axe principal, Bordeaux expérimente le dispositif en conditions réelles à l’échelle d’une agglomération entière.

Une application déjà disponible

Concrètement, cette innovation prend la forme d’une application Android, disponible sur le PlayStore depuis juin 2017 et baptisée « C The Difference« , du nom de l’appel d’offres européen. Elle fonctionne seule ou en surcouche sur Waze ou GoogleMaps. Le principe : dès que vous approchez de l’une des 370 intersections de l’agglomération bordelaise répertoriées dans l’application (soit 1.525 feux tricolores), celle-ci vous donne trois informations : la couleur actuelle du feu, celle qu’il aura lorsque vous l’atteindrez et la vitesse recommandée pour que vous puissiez passer au vert.

Dans les mois qui viennent, l’application devrait aussi vous avertir en cas de travaux ou d’accidents, diffuser des messages relatifs à l’état du trafic et vous indiquer les places disponibles dans les parkings souterrains et les parc-relais tram.

Si l’on en croit des évaluations précédentes, cet outil devrait permettre de fluidifier le trafic en évitant les effets d’accordéon liés aux accélérations/décélérations inutiles et de diminuer la consommation de carburant jusqu’à -10 % pour un véhicule léger. Les premiers résultats sont attendus pour fin 2018.

Faciliter l’accès des véhicules d’urgence

D’ici là d’autres services seront mis à l’essai comme, par exemple, la priorisation des feux tricolores pour faciliter le passage des véhicules d’urgence, ce qui nécessite une technologie un peu différente proche du réseau Wifi. « Il faut équiper les feux et les véhicules de balises communicantes de manière à faire passer le feu au vert quand le véhicule d’intervention arrive mais aussi de dégager les intersections en amont. C’est un cas d’usage complexe qui nécessite un gros chantier technique », détaille André Perpey.

Six véhicules des pompiers sont déjà équipés et ils devraient être une vingtaine au printemps prochain tandis qu’une vingtaine de feux devraient l’être également sur les grands axes de délestage, en particulier les boulevards pour desservir le CHU de Pellegrin.

Source : objectifaquitaine.latribune.fr

Please follow and like us:

  • 2
  • Share
CONTACT

Abonnez-vous à notre newsletter !