Please follow and like us:

  • 0
  • Share

La Mairie de Cannes dépose sa candidature sur le thème « Cannes explore le monde ». Il s’agit ici de démontrer que Cannes, village mondial, se projette à l’extérieur, est une source d’inspiration culturelle.

La thématique : « Des îles au cinéma, Cannes explore le monde ». Le cinéma traversera la cité avec des comédies musicales sur les allées, des interviews de cinéastes projetés sur les façades, un Festival de Cannes mis en scène au Palais et des projections, des ciné-concerts et des spectacles dans chaque quartier. L’inattendu pourra surgir de toute part pour enchanter ce territoire en montrant la diversité du 7eme art dans la rue afin de former le goût, apprendre à voir et à entendre, faire savoir qu’il y a d’autres ambitions possibles, d’autres bonheurs possibles, d’autres choix possibles que celle de sa cellule sociale. Cette multitude d’images animées et de spectacles vivants dans l’espace public offrira aux spectateurs les outils pour exercer leur regard critique sur l’opinion et les fausses valeurs du jour. Elle offrira comme possible la constitution de soi comme individu, d’une identité non réduite aux origines, aux communautarismes de tous bords. Ce cinéma projeté de toute part ouvrira aux mondes et pour reprendre Spinoza pourra faire tendre « à persévérer dans son être ».

Microcosmes favorisant les échanges et les rencontres, les petites îles internationales permettront également d’explorer le monde et les futurs souhaitables en devenant des laboratoires sur la gestion des ressources, la préservation et la transmission de notre patrimoine matériel et immatériel à l’échelle de l’humanité.

Certains projets partiront de l’archipel de Lérins pour se rendre sur des petites îles lointaines. Paradis terrestre, le lieu d’oisiveté ou de recueillement spirituel, elles sont également un lieu d’enfermement consenti ou imposé, de perte de libertés, de limites individuelles et collectives depuis l’antiquité.

Elles seront pour les artistes, un territoire d’inspiration pour créer et pour s’interroger sur l’isolement, sujet éminemment d’actualité avec le confinement qui s’est généralisé pendant la pandémie. Des expositions, conférences, spectacles, installations artistiques seront montrés dans les lieux culturels et dans l’espace public et inviteront au voyage, vers un archipel rêvé.

Des îles au 7eme art, Cannes deviendra le lieu propice pour s’aventurer dans de nouvelles contrées afin d’explorer sa propre altérité.

Sur une année, le projet consistera en :

  • une programmation de manifestations culturelles nouvelles faisant de Cannes un véritable plateau de cinéma à ciel ouvert. Le cinéma traversera la cité avec des comédies musicales sur les allées, des interviews de cinéastes projetés sur les façades, un Festival de Cannes mis en scène au Palais des Festivals, une exposition sur l’Histoire du Festival de Cannes et des projections, des ciné-concerts et des spectacles dans chaque quartier ;
  • des expositions, conférences, spectacles, installations artistiques seront programmés dans les lieux culturels et dans l’espace public et inviteront au voyage, vers un archipel rêvé ;
  • la production de spectacles afin de soutenir la création contemporaine nationale ;
  • développer le rayonnement international de Cannes à travers une reconnaissance de la vitalité culturelle du territoire.

Le label « Capitale Française de la Culture » s’adresse aux communes ou groupements de communes de 20 000 à 200 000 habitants présentant un projet culturel qui valorise le patrimoine, encourage la production artistique et fait intervenir les habitants.

L’organisation d’un tel événement s’accompagne d’un financement du ministère de la Culture et de la Caisse des dépôts à hauteur de 1M€ (500 000 € chacun).

Le label est décerné tous les deux ans, pour une durée d’un an, à la suite d’une sélection en deux phases.

Elle est réalisée par un jury formé de 7 personnalités françaises et internationales reconnues dans le monde de la Culture, conseillé par les Directions Régionales des Affaires Culturelles (DRAC). La procédure de sélection est basée sur l’évaluation des critères suivants :

  • l’innovation ;
  • la transmission artistique et culturelle ;
  • la pérennité du projet ;
  • son rayonnement à l’échelon national et au-delà ;
  • l’accessibilité aux personnes en situation de handicap ;
  • la capacité de mise en œuvre ;
  • la solidarité territoriale ;
  • la coopération internationale mise en place.

Lors du premier tour, 10 candidatures sont retenues, en lice pour le label, qui défendent ensuite leur projet devant le jury.

À l’issue des délibérations, le label est attribué au projet gagnant et s’accompagne d’un soutien financier, pour la mise en œuvre et le respect des engagements. Après l’année écoulée, un bilan est dressé par le détenteur du label.

Please follow and like us:

  • 0
  • Share
CONTACT

Abonnez-vous à notre newsletter !