Please follow and like us:

  • 0
  • Share

Rétrospective et perspectives 

Faire un bilan de l’année 2020 pouvait conduire à une certaine lourdeur en une année si particulière. Nous avons tous été impactés par les incertitudes, les peurs, les interdictions, le manque de moyens, le vide parfois. Mais comment oublier les actes de résistance, l’envie de proposer de nouvelles alternatives, de s’adapter, d’innover pour maintenir nos manifestations ?

Si d’un côté le scénario forçait au doute sur la créativité, les espaces et les formes d’expression, de l’autre il a obligé à une réaction. Une réaction souvent innovatrice.

Nous avons vécu cela de manière intense. Initialement avec la Fête du Court Métrage en mars qui a été transformée en fête à la maison. Mais surtout pendant la préparation de la 20ème édition d’Un Festival C’est Trop Court! en octobre quand nous avons dû réinventer notre façon de proposer les films et accueillir le public. De nouveaux projets y sont même nés.

Et nous osons le dire : nous sommes fiers de nos résultats. Nous avons eu pendant le Festival des salles remplies (malgré les restrictions et réductions), les scolaires ont été au rendez-vous (nous avons dû même refuser plusieurs classes par manque de places) et l’ouverture en plein air dans la rue Defly avec l’association de commerçants a été un véritable succès. 2 800 personnes sont venues voir les 134 films provenant de 24 pays proposés pendant les 8 jours de Festival.

Concernant notre travail auprès des écoles avec les ateliers d’éducation à l’image, malgré les interruptions liées aux deux confinements, les demandes ne se sont pas arrêtées. Au contraire, elles ont augmenté manifestant le soutien, la confiance et la reconnaissance des institutions éducatives envers l’association.

Si 2020 a été pour nous une année d’adaptation et de nouveauté, 2021 sera sans doute une année d’extrême créativité inspirée de toutes nos envies retenues. Sans aucune interdiction !

Un Festival C’est Trop Court! 2021

L’association Héliotrope commence déjà à concocter la 21ème édition du Festival Européen du Court Métrage de Nice « Un Festival C’est Trop Court! » qui aura lieu du 8 au 15 octobre 2021.
Le thème du prochain Festival est déjà choisi, le visuel aura bientôt ses premières esquisses et la plateforme pour l’appel à films s’ouvrira pour les inscriptions le 7 décembre.

Les ateliers redémarrent

L’association Héliotrope démarre ses ateliers d’éducation à l’image aux enfants de la maternelle au lycée dans les Alpes Maritimes. A partir de cette la semaine, ce sont les ateliers de réalisation au Collège Bertone à Antibes et au collège Simon Wiesenthal à Saint-Vallier-de-Thiey en partenariat avec le Musée international de la Parfumerie (MIP) de Grasse. Les élèves feront connaissance avec les métiers et les savoir-faire de la parfumerie et écriront et réaliseront un film sur le sujet. En parallèle ils travailleront sur l’aspect marketing et publicitaire de l’industrie du parfum pour développer leur esprit analytique et critique de ce type d’images.
En décembre débutent aussi les ateliers qui auront lieu toute l’année avec les 1ères et Terminales de l’option cinéma du Parc Impérial. Au programme : des travaux dirigés autour de la prise de vue, prise de son, de l’écriture de scénario, du montage, du jeu d’acteur et un atelier de programmation de films qui sera restitué lors de la Fête du Court Métrage (24-31 mars 2021).
Avec le collège Maurice Jaubert, redémarrage des ateliers de réalisation autour du thème de la liberté et de ses grandes figures (5ème) et de la mythologie grecque (6ème). Également un atelier de programmation autour de la musique.
D’autres nombreux ateliers sont en cours ou à venir dans les établissements scolaires de la région : Table mash-up, Mallette cinématique, Réalisation, entre autres. Pour plus d’informations, consultez le site de l’association.

Please follow and like us:

  • 0
  • Share
CONTACT

Abonnez-vous à notre newsletter !