La Mairie de Cannes mène une stratégie ambitieuse pour mettre les technologies numériques au service du développement local et du Bien Commun. Après la création du World A.I Cannes Festival, premier salon international consacré à l’intelligence artificielle, la municipalité se lance au sein d’un projet très innovant.

En partenariat avec la société cannoise Pertimm, Cannes devient la première ville européenne à numériser des sites emblématiques de son territoire (île Sainte-Marguerite, Boulevard de la Croisette, Palais des Festivals et Congrès…) sous forme de Non Fungible Tokens (NFT).

Ces lieux et édifices qui font la singularité de Cannes seront intégrés dans la blockchain, puis vendus, sous forme de biens immatériels uniques, lors d’une vente aux enchères à l’occasion du Cannes Lions International Festival of Creativity (20 au 24 juin 2022). Les acquéreurs pourront ensuite implanter ces NFT dans une plateforme métaverse de leur choix.

©Cannes Convention Bureau

Cette opération vise à favoriser l’attractivité de la destination cannoise à travers la valorisation et la promotion de son patrimoine historique, vecteur d’identité et d’authenticité. Elle permet, par ailleurs, de soutenir le développement d’entreprises à haute valeur ajoutée technologique sur le territoire cannois.

« Cannes est une destination touristique phare grâce à ses évènements d’envergure internationale mais aussi ses sites emblématiques, ses paysages, son climat azuréen et son art de vivre. Ainsi, chaque année ce sont plus de trois millions de visiteurs du monde entier qui y viennent. Aujourd’hui, Cannes prend un nouveau tournant pour valoriser son patrimoine au-delà de toutes les frontières. La Mairie de Cannes et la société locale Pertimm lancent une première à l’échelon européen : la digitalisation de lieux et édifices cultes de Cannes comme le quartier du Suquet, le Boulevard de la Croisette, le Vieux-Port ou le Palais des Festivals et des Congrès, authentifiés via des Non Fungible Tokens (NFT). Avec cette technologie innovante, chaque lieu cannois sera numérisé puis vendu aux enchères. Une part des sommes récoltées sera reversée à la Fondation Cannes et servira au développement de projets pour la protection de l’environnement. Proactive, la municipalité se positionne ainsi sur un marché innovant en pleine expansion, source d’attractivité, de rayonnement et de richesse. »

David Lisnard, maire de Cannes
Une opération innovante et pionnière au service du bien commun

Alors que les frontières entre les univers virtuel et physique s’estompent progressivement, le monde assiste à une croissance rapide des économies virtuelles, à travers notamment l’achat de biens immatériels. Cet engouement pour l’acquisition d’objets ou d’œuvres non tangibles est représenté par l’essor des Non Fungible Tokens (NFT), les « jetons non fongibles ».

Les NFT permettent d’associer un fichier numérique (ex : une image, une vidéo, une musique, une œuvre d'art) à un certificat d’authenticité. Détenir un NFT est la garantie d’être en possession d’un objet dématérialisé, unique et sécurisé. Des données en lien avec les caractéristiques du produit, sa date de création, son propriétaire sont stockées au sein d’un grand registre infalsifiable appelé blockchain.

Au regard de l’ambitieuse démarche municipale menée en faveur de l’innovation et face à la forte expansion du marché autour des NFT, la Mairie de Cannes, à l’initiative de David Lisnard, s’associe avec la société Pertimm, entreprise cannoise spécialisée dans l’intelligence artificielle, autour de ce projet inédit.

Celui-ci consiste à numériser onze lieux emblématiques du patrimoine cannois authentifiés via des NFT.
Les sites concernés sont le Palais des Festivals et des Congrès de Cannes, le Boulevard de la Croisette, le Port Canto, l’île Sainte-Marguerite (incluant le Fort Royal), l’écomusée marin Jason Decaires Taylor, la Malmaison, le Vieux-Port, le Marché Forville, le Suquet, la Pointe Croisette et le Campus Georges Méliès.

Pour mener à bien cette ambition et modéliser la représentation virtuelle des lieux, la société Pertimm a obtenu l’autorisation d’utiliser la marque Cannes.

Ainsi, dix sites cannois digitalisés seront vendus au cours d’une vente aux enchères, en partenariat avec une maison de vente reconnue, durant le Cannes Lions International Festival of Creativity qui aura lieu du 20 au 24 juin 2022. Afin d’associer la population à cette opération sans pareille, un NFT sera offert à un Cannois tiré au sort. Ces biens virtuels pourront ensuite être intégrés au sein des meilleurs métaverses. Il s’agit d’un ensemble d’univers virtuels connectés entre eux dans lesquels les utilisateurs peuvent naviguer, acheter des terrains, effectuer des transactions en cryptomonnaie et implanter des NFT dont ils ont la propriété. Les plateformes les plus fréquentées sont The Sandbox et Decentraland.
© I Met My NFT

Afin de combiner expérience digitale et physique, les acquéreurs recevront, en complément, une reproduction en 3D du site cannois. Ces objets numériques seront également mis en scène pour le grand public au cours d’un spectacle de drones gratuit, lors du Festival d’art pyrotechnique, à l’été 2022.

La digitalisation des éléments identitaires emblématiques de Cannes présente un intérêt économique. En effet, l’utilisation de la marque Cannes pour la conception de NFT engage la société Pertimm à reverser des royalties à la Mairie de Cannes, c’est-à-dire des sommes selon un barème progressif lié au produit de la vente aux enchères. À titre d’exemple, la municipalité percevra 350 000 euros si le chiffre d’affaires atteint deux millions d’euros. En outre, 10% des ventes effectuées seront versées au Fonds de dotation Cannes (don estimé à 203 000€) pour la réalisation d’actions environnementales portées par des associations cannoises.

Promouvoir et valoriser le patrimoine cannois

Au-delà de sa dimension économique, ce programme innovant revêt un aspect patrimonial important. Il vise avant tout à valoriser et promouvoir la singularité de Cannes : ses sites, décors et édifices au rayonnement international.

En rejoignant le métaverse grâce à ses lieux emblématiques, la destination Cannes, reconnue sur le plan mondial, va encore gagner en visibilité et notoriété.
En outre, la volonté municipale est de capitaliser sur l’image de marque, l’authenticité et l’identité de la ville pour susciter, auprès du grand public, un sentiment d’appartenance à la communauté cannoise.
Ainsi, l’enjeu pour la Mairie de Cannes est de poursuivre ses opérations en faveur du dynamisme et de l’attractivité de la cité afin de permettre à chacun, résident ou visiteur, de s’approprier Cannes : une ville à taille humaine, à la fois fière de ses racines françaises et provençales et fière d’être d’ouverte sur le monde.

World AI Cannes Festival : un salon international professionnel et grand public de l’intelligence artificielle

L’engagement de la Mairie de Cannes dans ce projet révolutionnaire poursuit la volonté infaillible de David Lisnard de faire de Cannes, un laboratoire précurseur en matière d’expérimentation de nouvelles technologies. Il vient enrichir les actions municipales menées en faveur de l’innovation comme la création du « World AI Cannes Festival » (WAICF), premier salon mondial professionnel et grand public dédié l’Intelligence Artificielle (IA), qui se tiendra du 14 au 16 avril 2022. Durant ces trois jours, Cannes sera la capitale mondiale de l’IA pour présenter les innovations majeures et sensibiliser le grand public aux enjeux économiques, humains, éthiques et sociétaux d’un secteur en pleine mutation.

Organisé par Corp Agency (salons Big Data Paris & AI Paris, Quantum Business Europe, Voice Tech Paris…) et initié par la Mairie de Cannes et son Palais des Festivals et des Congrès, le Département des Alpes Maritimes et l’Institut Europia, le WAICF deviendra un rendez-vous cannois récurrent qui aura lieu chaque année au mois de février à compter de 2023. Lors de la journée ouverte au grand public du samedi 16 avril 2022, Charles-Henri Puaux, Président de la société Pertimm, animera une présentation pédagogique autour des NFT, métaverses et cryptomonnaies.
Elle sera également l’occasion d’étayer le projet cannois.

L’histoire de Pertimm, start-up cannoise

Fondée en 1997 et dirigée par Charles-Henri Puaux, la société Pertimm est spécialisée dans l’intelligence artificielle et le machine learning. Elle constitue un opérateur majeur des solutions digitales dans le secteur du e-commerce en France et a développé les plateformes de vente en ligne de grandes marques telles que Leclerc, Auchan, Carrefour, Cora, Houra, Monoprix, Club Méd, UCPA, Showroom privé, etc. La société bénéficie d’une aura importante dans l’industrie digitale grâce à sa participation à de nombreux projets en matière de recherche et de développement (R&D).

Aujourd’hui, l’entreprise, dont le siège social se situe à Asnières (92), compte 67 salariés dont 6 à l’antenne cannoise (10 d’ici à fin 2022). En effet, depuis janvier 2021, un laboratoire consacré à l’innovation a été implanté au 47 boulevard Carnot. 
Pour rappel, lors de la crise sanitaire, l’entreprise a mis à disposition gratuitement sa technologie au service de l’Agglomération Cannes Lérins pour développer la plateforme de vente Click n Lérins.

CONTACT

Abonnez-vous à notre newsletter !