Please follow and like us:

  • 0
  • Share

Inauguré en 2015, Hikari, conçu par l’architecte nippon Kengo Kuma, est un îlot rassemblant logements, commerces, bureaux et parkings devrait produire davantage d’énergie qu’il n’en consomme. Ce principe de « l’énergie positive » est déjà concrétisé sur une centaine de bâtiments en France mais c’est la première fois, assurent ses promoteurs, qu’il est appliqué à un petit quartier.

« L’innovation énergétique est notre fil conducteur. Elle trouve un point d’orgue avec Hikari, un démonstrateur de ce qu’on est capable de faire aujourd’hui », souligne Benoît Bardet, directeur adjoint de la société publique chargée d’aménager le nouveau quartier de la Confluence. C’est le « premier îlot à énergie positive en France », se targue son constructeur Bouygues Immobilier. En d’autres termes, Hikari produit plus d’énergie qu’il n’en consomme. Un exploit technologique qui se banalise pour des bâtiments isolés et aujourd’hui réalisé pour la première fois à l’échelle d’un ensemble urbain à usage diversifié.

Hikari (lumière en japonais) est composé de trois bâtiments portant chacun le nom japonais de points cardinaux : des bureaux (loués au cabinet international d’expertise comptable Deloitte), 32 logements et un troisième édifice dédié à des usages tertiaires et surmonté de quatre « villas » en duplex. Au total, 12.800 mètres carrés, dont 7.500 m2 de bureaux, 4.000 m2 de logements, 1.000 m2 de commerces et un parking de 88 places. « On s’y retrouve en mêlant bureaux et logements car on n’a pas les mêmes cycles d’utilisation de l’énergie », souligne Benoît Bardet. Les bureaux sont désertés la nuit quand l’occupation des logements est maximale.

Sources : lemonde.fr / futura-sciences.com

Please follow and like us:

  • 0
  • Share
CONTACT

Abonnez-vous à notre newsletter !