Please follow and like us:

  • 0
  • Share
La 4e édition du World Impact Summit à Bordeaux sera dédiée à la protection de l’eau et des océans. Avec l’ambition de co-construire des solutions avec des professionnels et des citoyens

Après une édition en physique et digital l’an passé, en raison de la crise sanitaire, le World Impact Summit, sommet des solutions pour la planète, espère se dérouler en 2021 dans des « conditions normales ». Ses organisateurs viennent d’annoncer qu’il aura lieu les 2 et 3 décembre prochains place de la Bourse à Bordeaux.

L’eau, au cœur des débats

Avec pour grande cause, la protection de l’eau. Si l’océan était un pays, il serait la septième économie du monde avec ses 24 000 milliards de dollars de « produit intérieur bleu » émanant de la pêche au fret, en passant par la médecine et l’énergie. Mais, ces activités impactent le climat et participent parfois à la perte de biodiversité aquatique. Il sera question aussi de l’eau douce, autre enjeu majeur, qui pourrait devenir difficile d’accès pour 40 % des habitants du globe d’ici 2050, selon les projections de l’ONU. Ce qui suscitera nombre de tensions géopolitiques.

Bordeaux: biodiversité et économie verte au menu du World Impact Summit

Le sommet des solutions pour la planète, ramassé sur une journée, a démarré ce jeudi matin

Plusieurs personnalités sont attendues : Isabelle Autissier, Étienne Klein, Gilles Bœuf… Le « Village des solutions » promet d’apporter plus de trois cents réponses, issues de tous secteurs d’activité, de start-up, d’entreprises, de collectivités. Autour de quatre grands axes : l’économie circulaire, l’objectif de neutralité carbone, la biodiversité et le plan de relance par le soutien à la transition dans les territoires.

L’Office international de l’eau, l’Agence de l’eau Adour Garonne ainsi que l’Office français pour la biodiversité et la Région seront partenaires de l’événement.

Un format adaptable, selon le contexte sanitaire

« Nous attendons 5 000 professionnels », avance Nicolas Pereira, fondateur du World Impact Summit. « Quelle que soit la situation sanitaire en décembre, nous pourrons adapter le format de l’événement du 100 % physique au 100 % digital. J’espère que nous pourrons le tenir en physique avec possibilité de le suivre à distance », précise cet entrepreneur, qui veut redonner des perspectives à l’écosystème local de l’événementiel, à l’arrêt depuis plusieurs mois.

Please follow and like us:

  • 0
  • Share
CONTACT

Abonnez-vous à notre newsletter !